Théorie musicale


Du point de vue de la physique, la musique est un phénomène vibratoire. Le son est une vibration de l'air un peu à l'image des cercles que l'on voit dans l'eau, lorsqu'on y jette une pierre. Ces ondulations de l'air sont générées par un corps vibrant. Ce peut être suite à un choc, comme pour un tambour, dû au passage de l'air, comme pour une flûte ou encore un frottement comme pour le violon. Pour nous guitaristes, il s'agit de la vibration de la corde pincée, amplifiée par la caisse de la guitare. Si je vous parle de ceci, c'est parce que la théorie musicale ne doit rien au hasard, et n'est pas construite à partir d'une mode. En effet si tel ou tel sons vont bien ensemble c'est que leurs vibrations sont en phase, selon la règle physique des harmoniques qui décrit les phénomènes vibratoires. En fait la physique moderne est venue confirmer les principes que les musiciens avaient posés des siècles plus tôt. C'est de cela dont nous allons parler brièvement dans cette partie de mon site.




Je ne vous ferai pas un cours de sciences physiques, mais théoriquement, la musique ressemble à cela. Vous avez ici une note et les harmoniques qui en sont issues.  Voici un lien pour les physiciens   


La gamme de DO majeure est donc constituée de 7 notes do ré mi fa sol la & si, qui sont en phase avec la note Do, selon la régle des harmoniques.  Entre chacune, il y a une différence de hauteur, appelée intervalle, soit de ½ ton, soit de 1 ton. La plus petite unité de hauteur en musique occidentale se nomme le demi ton. Le ton est donc constitué de 2 demis tons. Si la différence entre deux notes est de 1 ton alors il existe une note située entre les deux autres. Dans le cas de notre gamme majeure de Do, elle portera alors le nom, soit de la note plus grave suivis d'un dièse " # ", soit de la plus aiguë suivis d'un bémol " b " . Dièse signifie plus aigü d'un demi ton, bémol, plus grave d'un demi ton.






Les différentes distances possibles entre les différentes notes,  se nomment les intervalles. Chaque intervalle possède un nom composé à partir du nombre de notes qui le sépare de la note de référence appellée la fondamentale (ou tonique) et le nombre de demi-tons qui le caractérise. Je vous propose un tableau qui les nomme, à partir de la note DO.  Ainsi la distance entre Do et ré se nomme seconde, car Ré est la deuxième note à partir de Do. De même, Fa sera la quarte pour quatrième note etc...  Bien sur chaque note pourrait être notre référence.





A partir des notes de notre gamme de DO majeure  (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et SI), nous allons pouvoir créer des ensembles harmonieux. Ceux ci sont composés d'au moins 3 notes différentes. C'est ce que nous appelons les accords.  Chaque note de notre gamme va pouvoir servir de base, on dit fondamentale, pour construire un accord.  Elle sera suivie de sa note située en troisième position (sa tièrce) et de celle située en 5 ème position (sa quinte). Vous avez ci-contre les accords de la gamme de DO majeure. Si vous souhaitez écrire un morceau en tonalité de Do, vous devez impérativement utiliser ces accords, car ce sont les seuls que l'on peut former à partir de l'ensemble constitué des notes de cette tonalité.





Dans les faits, il existe autant de tonalités possibles que de notes. Soit douze tonalités. Do, Do#, Ré, Ré#, Mi, Fa, Fa# etc.... les principes qui régissent la gamme de Do y seront alors transposables en respectant bien les intervalles. On parle alors de tonalités de Ré, fa# ou autre.









Envie de poursuivre ?



Si ce sujet vous interesse je vous conseille d'acheter un livre traitant du sujet, comme

"les bases de l'harmonie" de Philippe GANTER

"clefs pour l'harmonie" de Jo ANGER WELLER





Vous pouvez également télécharger  ce livre      .